Les règles

Avoir ses règles, ses menstrues, ses trucs, ses ragnagnas, être indisposé-e… on a plein de mots et d’expressions pour éviter de parler directement des règles.


On peut quand même se demander pourquoi on a besoin d’avoir toutes ces expressions pour dire une même chose. Dans notre société, même si ça évolue un peu ces dernières années un vrai tabou existe. Et ça peut être difficile d’avoir ses règles quand on a appris que c’était quelque chose de sale, de dégoûtant, qu’il fallait cacher (comme avec le sang bleu dans les pubs pour les serviettes !).


Heureusement, les choses évoluent!


A partir de la puberté, le corps produit plein de certaines hormones (des petits messagers qui voyagent dans le sang) qu’on appelle ici les hormones sexuelles. Elles sont produites par les ovaires : les œstrogènes et la progestérone, mais aussi par le cerveau : la LH et la FSH . Ces différentes hormones communiquent et agissent les unes sur les autres pour créer ce qu’on appelle le cycle menstruel.

Aujourd’hui, les premières règles arrivent en moyenne autour de 12-13 ans  (elles peuvent arriver quelques années avant ou après:  pas d'inquiétude!).




On commence à compter le cycle menstruel au premier jour des règles. Il dure entre 21 et 38 jours environ (ça peut varier d’une fois à l’autre ou non, il n’y a pas de durée « normale » !) :


Environ 14 jours avant les règles suivantes, une ovulation se produit (la plupart du temps), ce qui correspond à la libération d’un ovule dans une des deux trompes. C’est à ce moment-là qu’une fécondation peut avoir lieu, si des spermatozoïdes sont présents.


En parallèle, la muqueuse qui se trouve à l’intérieur de l’utérus, l’endomètre, s’épaissit petit à petit pendant le cycle. S’il y a une fécondation, un embryon viendra se fixer dans cette muqueuse épaisse, et une grossesse pourra commencer. Sinon, à la fin du cycle, il y aura une chute des hormones sexuelles, et la muqueuse va être évacuée de l’utérus en passant par le vagin : ce sont les règles ! Et un nouveau cycle commence alors.


Ce qu’on appelle le « sang des règles » est donc en fait de la muqueuse, c’est-à-dire qu’il peut y avoir des filaments, des caillots… ce n’est pas juste du sang, et c’est normal !



Les règles et les émotions 

Les règles peuvent être très influencées par le stress, les émotions ou même la fatigue… Qu'est ce que veut dire ? Eh bien elles peuvent parfois être décalées, carrément s'arrêtées ou au contraire être déclenchées par un stress intense, un choc émotionnel ou encore certaines pathologies.

Pas de stress si tu as un peu de retard (ou d'avance), cela arrive !


Spotting 

Un peu avant ou après les règles (ou à tout moment si on utilise une contraception hormonale), de petites taches marron ou rouge foncé peuvent apparaître. On appelle ça du « spotting », et ce n’est pas du tout grave. C’est possible d’utiliser un protège-slip si besoin, mais plutôt déconseillé d’utiliser un tampon, même petit, car il risquerait d’agresser le vagin s’il n’y a pas assez à absorber (voir ci-dessous les autres protections qui existent !)


Le fameux SPM 

Certaines personnes peuvent ressentir des signes avant d’avoir leurs règles, liées aux changements hormonaux. On appelle ça le SPM, le Syndrome Pré-Menstruel : fatigue très importante, maux de tête ou migraines, changements d’humeur, voire même état dépressif… c’est normal, c’est lié au cycle ! Si tu as l’impression de ressentir ce genre de symptômes et que ça perturbe ton quotidien, tu peux en parler  à ta/ton médecin.


Tu peux aussi aller voir le compte instagram @spmtamere qui parle du SPM et recense différents témoignages.



Les protections périodiques

Il existe plein de manière de gérer ses règles : on t'en parle ici et on en liste quelques une ici !


Pourquoi périodique et pas hygiénique ?

1) Parce que parler de  protections "hygiéniques" peut laisser sous entendre que les règles ce n'est pas hygiénique, donc sale. Mais pas du tout, c'est naturel !

2) Ce sont des protections utilisées par période pour éviter de tâcher les vêtements, donc périodique !



Règles et douleurs 


Les règles peuvent être douloureuses, ça on l’entend souvent. Mais qu’est-ce qui est normal, et qu’est-ce qui ne l’est pas ?


Généralement, on observe, surtout les premiers jours des règles ou juste avant :

  • Des crampes dans le bas du ventre, au niveau de l’utérus (car il expulse la muqueuse en se contractant), qui peuvent être (très) douloureuses. Souvent, des médicaments peuvent soulager ces crampes, un-e médecin pourra t’en prescrire. La chaleur peut aussi aider : une bouillotte posée sur le ventre peut calmer les douleurs.
  • Des douleurs à d’autres endroits proches, comme le dos, les intestins, l’anus, l’intérieur des cuisses.. 
  • Des perturbations du transit intestinal (diarrhée, constipation).
  • D’autres signes comme ceux du SPM.


Si tu constates d’autres symptômes qui t’empêchent de faire tes activités habituelles (douleur jusqu’à vomir, évanouissements…), il se pourrait que tu aies une affection liée à l’utérus comme l’endométriose (lien question FAQ). Dans tous les cas, il est très important que tu en parles à un-e médecin, et que tu sois écouté-e, car les règles ne sont pas censées faire SI mal !

SPM, règles douloureuses, endométriose, SOPK,...En cas de doute, un-e médecin, un-e sage-femme ou un-e gynécologue devrait pouvoir t’écouter et prendre en compte ton ressenti pour t’aider à mieux vivre tes règles. Il n’est pas acceptable de minimiser la douleur en disant « oui c’est normal, les règles ça fait mal », ou de dire à une personne qu’elle exagère ou invente des problèmes. Tu as le droit d’être pris-e en charge et qu’on ne te laisse pas seul-e avec tes douleurs ou tes difficultés.


« ben alors, t’as tes règles ? »


On renvoie souvent les personnes perçues notamment les femmes à leurs émotions, et encore plus pendant leurs règles. Tu as déjà sans doute entendu cette fameuse phrase qui permet en fait de dire à la personne que son énervement n’est pas légitime. Ça va avec le fait qu’on considère que les femmes sont soumises à leurs hormones et à leurs émotions, plus que les hommes. Elles sont peut-être ’’juste’’ en train de souffrir de SPM ou d’endométriose, c’est quand même pas rien!


En plus de ça, les règles, malgré leur côté honteux et caché, sont souvent considérées comme « le moment où une fille devient une femme » avec différents rituels associés. Vu que les règles marquent le début de la fertilité avec la possibilité d’une grossesse, elles peuvent être considérées comme un critère de féminité.


Mais du coup, une femme ménopausée, qui n’a plus ses règles, elle n’est plus vraiment une femme ? Pareil pour une femme qui ne serait pas fertile ? On voit bien que ça ne fait pas tout…

Et puis on peut aussi avoir ses règles et ne pas être une femme. Et quand toute la société te dit que c’est un truc de femme, ça peut être difficile à vivre. Pour en savoir plus sur la transidentité, tu peux aller par là !



FOIRE AUX
QUESTIONS

J’en ai marre d’avoir mes règles, surtout qu’elles me font mal. Ça peut jamais s’arrêter ?

Souvent on considère qu’avoir mal pendant ses règles, est quelque chose de normal. Mais ça n'est pas le cas ! Si l’on a vraiment de grosses douleurs pendant ses règles, cela peut aussi être la manifestation du corps qui dit que quelque chose ne tourne pas rond. Ça peut, dans ce cas, être utile...

En savoir plus

Je prends la pilule avec une semaine d’arrêt ou de comprimés placebo, pendant cette semaine, j’ai des saignements. Donc je continue d’avoir mes règles ?

Eh non ! La plupart des contraceptifs contenant des œstrogènes et de la progestérone (contraceptifs combinés) arrêtent totalement le cycle. Le but : arrêter l’ovulation. L’effet qui s’en suit : arrêter aussi les règles. Quand on prend les comprimés placebo (qui ne contiennent rien) ou pas de...

En savoir plus

J’utilise une application pour savoir quand mes règles arrivent, c’est fiable ?

Une application peut t’aider à calculer la durée de ton cycle et à estimer l’arrivée de tes prochaines règles, notamment si tu as un cycle irrégulier. Elles peuvent aussi servir à noter les signes que tu observes pour éventuellement les montrer à taon médecin si tu penses qu’il y a un problème.Souvent,...

En savoir plus

C’est quoi la ménopause ?

Elle survient généralement entre 45 et 55 ans. Cela correspond à une baisse de production des hormones sexuelles, jusqu’à l’arrêt complet des cycles menstruels. D’autres symptômes peuvent survenir pendant cette période, un suivi médical est souvent proposé.Pour info, il existe un équivalent...

En savoir plus

La précarité menstruelle, c’est quoi ?

C’est quand une personne n’a pas les moyens de s’acheter les protections périodiques dont elle aurait besoin. Des associations comme Règles Élémentaires (www.regleselementaires.com) organisent des collectes et militent pour que toute personne ayant ses règles ait accès aux protections nécessaires. De...

En savoir plus

utiliser un tampon ça dévierge ?

En fait, utiliser une protection interne (tampon ou cup) peut abîmer ou déchirer l’hymen, une petite membrane qui se trouve chez certaines personnes à l’entrée du vagin. Mais ça n’a rien à voir avec la virginité ! On t’en parle ici 

En savoir plus

Le sexe pendant les règles c’est possible ?

Bien sûr !! Les hormones peuvent faire monter la libido de la personne qui a ses règles ! De plus, pour certaines personnes, le fait d’avoir un rapport sexuel, de se masturber et/ou d’avoir un orgasme peut atténuer les crampes de l’utérus. En effet, tout ça libère, entre autres, des endorphines,...

En savoir plus

J’ai trop mal pendant mes règles, ça m’empêche de vivre.

Endométriose ?10 à 15 % des personnes ayant un utérus seraient atteintes de l’endométriose. C’est une maladie dans laquelle l’endomètre (la muqueuse à l’intérieur de l’utérus) est présente ailleurs que dans l’utérus. L’endomètre se fixe par exemple sur les trompes, sur les ovaires, ou bien...

En savoir plus

Qu’est-ce que je peux utiliser comme protection périodique pour mes règles ?

Plein de facteurs sont à prendre en compte lorsqu’on choisit sa (ou ses !) protection périodique. Le prix, la facilité à trouver, la facilité d’utilisation, pouvoir nager avec, faire du sport, avoir un rapport sexuel… ou encore le côté écolo si on veut limiter ses déchets. Certaines protections...

En savoir plus
Cette page m'a été utile ?
Cacher la page