La première consultation gynéco

Consultation gyné-quoi ?


La gynécologie est la médecine qui s’occupe de l’utérus, des ovaires et de toutes les affections qui y sont liées. Cela concerne aussi la contraception, les règles, les infections sexuellement transmissibles, etc.



Qui consulter ?


Tu as le choix ! Les consultations de gynécologie peuvent être réalisées par différent·e·s professionnel·e·s de santé :

  • un·e médecin généraliste

  • un·gynécologue

  • un·e sage-femme (eh oui !)


Femmes ou hommes, là aussi, c’est toi qui choisis auprès de qui tu souhaites prendre rendez-vous ! Certaines personnes sont plus à l’aise avec un homme, d’autre avec une femme : ici on pense que ça dépend de la personnalité et du vécu de chacun·e !


Et si pour une raison ou pour une autre, tu n’es pas à l’aise avec le ou la pro de santé qui te suite, tu peux en changer !


Quand consulter ?


Il n’y a pas d’âge pour aller voir un·e gynécologue, un·e sage-femme ou un·e médecin généraliste : c’est surtout quand on en ressent le besoin ! On entend souvent dire qu’il faut y aller quand on a commencé à avoir des relations sexuelles, mais ce n’est pas vrai : on peut y aller avant, pour parler de son corps, de ses règles, de la sexualité, et aussi pour parler de contraception.

Il n’y a pas de conditions préalables :


  • pas besoin d’avoir eu des relations sexuelles avant
  • pas besoin d’être en couple
  • pas besoin d’être épilé·e
  • et tout autre condition qu’on pourrait t’imposer !

Pourquoi y aller ?


Ça peut être pour discuter, tout simplement ! Tu peux ressentir le besoin de parler de ta santé sexuelle, de ton corps, avec un·e professionnel·le de santé.

Tu peux consulter pour comprendre ton cycle menstruel : si tu as des douleurs importantes pendant ton cycle, pendant tes règles, il est conseillé de consulter (c'est peut-être de l'endométriose !). Avoir mal n’est pas normal, un·e professionnel·le de santé peut t’aider à soulager ces douleurs.

Tu peux également y aller pour demander une contraception : le ou la professionnel·le de santé pourra discuter avec toi de toutes les méthodes contraceptives qui existent et vous choisirez ensemble celle qui te paraît la plus adaptée.


Combien ça coûte ?


Chez un·e professionnel·le de santé en libéral, la loi prévoit que pour les mineures, le tiers-payant s’applique pour la première consultation contraception, puis pour une consultation chaque année liée au suivi de la contraception. Le “tiers payant” signifie qu’il n’y a aucune avance de frais à faire, rien à payer !

Pour bénéficier de la “première consultation contraception” et de son suivi, il faut :

  • être mineure
  • avoir une carte vitale à jour ou une attestation de droits (et si ce n’est pas le cas, on peut en parler au/à la professionnel·le de santé qui pourra proposer une autre solution)


Cela permet d’avoir la consultation médicale mais aussi de réaliser les examens de biologie médicale (ex: prise de sang…) qui seront peut-être prescrits, et de retirer son contraceptif gratuitement et en toute confidentialité à la pharmacie. Si on le souhaite, on peut demander à bénéficier du secret à chacun·e de ces professionnel·le·s !

En dehors de ce cadre, les visites médicales sont remboursées par l’Assurance Maladie à hauteur de 66 %, chez les médecins généralistes et gynécologues (70% pour les sages-femmes), lorsqu’il n’y a pas de dépassement d’honoraire (on dit qu’ils ou elles sont “en secteur 1”). Selon la mutuelle que l’on a, ces consultations peuvent au final être complètement remboursées.

Pour que tout le monde puisse avoir accès aux soins gynécologiques, les Centres de Planification et d’Education Familiale (CPEF) proposent des consultations gratuites pour les mineur·e·s et les jeunes majeur·e·s.


Cette page m'a été utile ?
Cacher la page