Sexisme et LGBTphobie

Le sexisme 

C'est le fait de discriminer, se moquer ou injurier une personne en raison de son genre, quel qu’il soit. Les femmes, ou personnes perçues comme telles, en sont principalement victimes : dévalorisation, discrimination à l'embauche, harcèlement sexuel, viol... Le sexisme peut prendre énormément de formes. 


Les LGBT+phobies



C’est discriminer une personne à cause de son identité de genre, de son orientation sexuelle ou romantique, ou encore de son intersexuation.

Ça peut prendre des formes très diverses, ce qui les rend plus ou moins visibles :

  • Frapper quelqu’un à cause de son orientation sexuelle ou son identité de genre n’est qu’un cas visible parmi d’autres.
  • Les insultes comme « pédé/gonzesse », ou « tapette », « enculé », « travelo » en sont aussi, même lorsqu’on les utilise “juste comme ça”, sans penser vraiment à ce que ça veut dire.

Et ça, ça crée un climat vraiment pas cool pour celle ou celui qui entend ça, tous les jours, même si ça ne lui est pas directement destiné.


- Petit rappel -

Selon la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789, tous les êtres humains sont libres et égaux en droit. En France, selon la loi, faire des remarques, insulter, menacer, agresser une personne en fonction de son genre ou de son orientation sexuelle est puni par la loi, au même titre que le racisme.


Pourtant, dans les faits, de nombreux préjugés et discriminations existent encore. Dans le monde du travail, par exemple :  tu trouveras un homme à la plupart des postes de direction, qui sera considéré comme plus apte à négocier ou prendre des décisions importantes.




Les stéréotypes de genres


“Tu veux pas d'enfants ? T'inquiète, tu finiras par changer d'avis !” 

La société attend que des individus se comportent et agissent selon leur genre, sans prendre en compte ce que chacun·e souhaite être et accomplir : c’est ce qu’on appelle des stéréotypes de genre.

Les stéréotypes sont vecteurs de sexisme, mais aussi d'autres discriminations telles que l’homophobie, la transphobie , la misogynoir, le racisme etc.

“Et sinon les filles, ça vous dit pas un plan à trois ?

“C’est parce que t’as pas trouvé de mec que t’es devenue lesbienne”


On peut par exemple parler de lesbophobie quand des personnes lesbiennes sont confrontées à ce genre d'agressions verbales.


Réduire quelqu'un à un rôle, un comportement ou un métier par rapport à son genre, son orientation sexuelle c’est aussi du sexisme et de la LGBTphobie. 






sexisme et lgbtphobie intériorisée


Tu peux aussi avoir des comportements sexistes ou homophobes, même si t'es concerné·e


Par exemple, tu peux avoir envie d’insulter ou critiquer une fille sur son apparence ou son comportement, penser que c’est moins bien d’être lesbienne ou gay que d’être hétérosexuel... C’est ce qu’on appelle du sexisme ou de l’homophobie intériorisé (ça fonctionne pareil pour d’autres discriminations) et c’est difficile d’y échapper dans notre société!



La déconstruction des stéréotypes de genre a donc pour objectif de prendre conscience de tout ça, pour donner finalement à chacun.e plus de libertés et de moyens pour mener sa vie comme bon lui semble !


tu as des questions ?

 

Pour toute question ou besoin d’écoute sur les inégalités, tu peux aller vers une des associations du Planning Familial ou dans un Centre de Planification. Si tu sens que parler dans un espace de confiance te permettrait de te sentir mieux, et que c’est impossible ou compliqué dans ton entourage, des conseiller·e·s peuvent t’y recevoir, t’informer et t’écouter, sans jugement et gratuitement (tu peux aller voir sur la carte plus bas).


Il est aussi possible d’en parler par téléphone ou par tchat auprès des écoutant·e·s de SOS homophobie  (01.48.06.42.41) ou bien sur notre tchat (en bas à gauche) !

LES ADRESSES

Trouve les coordonnées de professionnel·le·s de santé, centres de dépistage et de santé et des associations que tu peux aller voir en toute sécurité, classés par thèmes.
Cette liste est non-exhaustive : tou·te·s les médecins généralistes, gynécologues et sages-femmes sont habilité·e·s pour te recevoir sur les questions de santé sexuelle, mais celles et ceux qui sont référencé·e·s ici ont accepté de faire partie de l'aventure !

FOIRE AUX
QUESTIONS

Pourquoi certaines personnes sont harcelées alors qu’elles n’ont rien fait de mal ?

Certaines personnes sont harcelées parce qu’elles sont perçues comme différentes des gens qui les entourent : pas la même couleur de peau, pas le même genre, pas le même milieu social, pas la même couleur de cheveux, parce qu'elles ont un handicap… ou parce qu’elles sont nouvelles (elles viennent...

En savoir plus

Avec toutes vos histoires de #balancetonporc, on va plus oser draguer une fille.

Alors, n’exagérons pas : personne ne dit qu’on n’a plus le droit de draguer ou de chercher à séduire ! En fait, là où il faut faire attention, c’est au contexte. Exemple :Une personne marche dans la rue. Elle va donc quelque part, l’esprit dans sa musique, ses pensées, ou le nez dans son portable....

En savoir plus

A l’école, quelqu’un a dit que j’étais gay… Depuis, j’entends souvent des insultes dans mon dos… Qu’est-ce que je peux faire ?

Ce que tu vis est inacceptable ! D’abord, le principe de l’outing (révéler l'orientation sexuelle d’une personne sans son consentement, voire contre sa volonté) est une violation de la vie privée. Certaines personnes LGBTQIA+ (lesbiennes, gays, bi, trans, queer, intersexes, asexuel·le·s...)...

En savoir plus
Cette page m'a été utile ?
Cacher la page