Orientations sexuelles et amoureuses

L’orientation sexuelle


Elle définit de quel genre sont les personnes par qui on peut être attiré·e sexuellement ou pas : femmes et/ou personnes non binaires et/ou hommes, etc. Tu peux en être sûr·e depuis l’enfance, le découvrir à l’adolescence, ou plus tard dans ta vie. Tu peux aussi n’avoir envie de personne. Rien n’est forcément figé !


Tu as probablement déjà entendu parler des orientations sexuelles les plus connues : bi, lesbienne, gay, hétéro - mais il y a en plein d’autres ! Tu peux être asexuel·le, cétéramorique, diamorique, demisexuel·le, graysexuel·le, pansexuel·le… La liste n’est pas exhaustive ! Et heureusement, on n'est pas obligé-e de définir son orientation sexuelle !







Et l'orientation romantique, alors ?


L’orientation romantique définit de quel genre sont les personnes dont on peut tomber amoureux·se. L’orientation sexuelle peut rejoindre l’orientation romantique... ou non !


Par exemple, un homme qui se définit hétéroromantique et bisexuel pourra tomber amoureux de femmes et sera attiré sexuellement par des femmes, des personnes non binaires et des hommes.

En fait, tout dépend de toi. C’est à toi et seulement à toi de trouver ce qui te correspond, de choisir comment tu te définis, et même, si tu as envie de te définir.



idées reçues

Faire un coming out


Un coming out signifie dans le langage courant "annoncer son orientation sexuelle". En réalité cela ne concerne pas toutes les orientations sexuelles puisque les personnes hétérosexuelles n'en font pas. Et ça, c'est parce que l'hétérosexualité est souvent présumée car considérée comme la "norme" !
Une parfaite égalité entre les orientations sexuelles n'impliquerait pas le besoin de faire son coming-out dès lors qu'on n'est pas hétéro. Un jour sûrement !
En attendant c'est à toi de choisir : il n'y a pas de bonne manière et surtout il n'y a pas d'obligation ! Tu peux choisir de le dire à ta famille, à tes ami-e-s et/ou à tes collègues (car oui, souvent les personnes font plusieurs coming-out dans leur vie) ou de ne rien dire et laisser le temps faire ! 

sexualités et pratiques sexuelles


Une pratique sexuelle ne définit pas ta sexualité ! Quelles que soient tes pratiques, elles ne définissent pas ton identité : ça, c'est toi qui choisis comment tu te définis. Tu peux par exemple être un garçon qui a ou a eu des rapports sexuels avec d'autres garçons, et te sentir hétéro ! 


Et quelles que soient tes pratiques sexuelles ou tes envies, le consentement de toutes les personnes participantes reste le plus important. Sinon, on parle de violences.


Personne n'a le droit de te discriminer, te rabaisser, t'insulter ou te violenter par rapport à ton orientation sexuelle.

La loi te protège, les actes LGBTphobes sont punis par la loi. On en parle dans cette rubrique.

LES ADRESSES

Trouve les coordonnées de professionnel·le·s de santé, centres de dépistage et de santé et des associations que tu peux aller voir en toute sécurité, classés par thèmes.
Cette liste est non-exhaustive : tou·te·s les médecins généralistes, gynécologues et sages-femmes sont habilité·e·s pour te recevoir sur les questions de santé sexuelle, mais celles et ceux qui sont référencé·e·s ici ont accepté de faire partie de l'aventure !

FOIRE AUX
QUESTIONS

Je suis une fille de 16 ans et je suis attirée par ma meilleure amie. Est-ce que je suis lesbienne ?

Alors, en fait, c’est un poil plus compliqué que “je suis attirée par une personne du même sexe que moi = je suis homo”, alors on va faire le point ????Pour commencer, c’est absolument normal de te poser ces questions, de chercher à te définir, surtout vers la fin de l’adolescence/le début...

En savoir plus
Cette page m'a été utile ?
Cacher la page