Le Planning Familial !
te répond !
chat ton plan à toi
sparadra

Je souhaite interrompre la grossesse

L’Interruption Volontaire de Grossesse (IVG), souvent appelée avortement, permet d’interrompre une grossesse non désirée.





En France, le délai légal autorisé pour un avortement est de 12 semaines de grossesse, soit environ 14 semaines d’aménorrhées (=absence de règle).


Il y a deux méthodes d’IVG, que tu peux choisir en fonction de l’avancement de la grossesse :

  • La méthode médicamenteuse jusqu’à 7 semaines de grossesse (environ 9 semaines d’absence de règles) : en fonction du délai, elle se fait chez soi, en hôpital ou en étant accompagné-e par un-e médecin ou sage-femme en dehors de l’hôpital. 
  • La méthode instrumentale (ou par aspiration) jusqu’à 12 semaines de grossesse (environ 14 semaines d’absence de règles), qui se fait dans un centre IVG ou une clinique privée, sous anesthésie locale ou générale.

D’autres pays d’Europe ont un délai plus long (22 semaines en Espagne, 24 semaines aux Pays-Bas). On peut s’y rendre mais aucun remboursement des frais ne sera possible. Le Planning Familial peut te renseigner et t’informer sur ces solutions. 


Il existe aussi l’IMG, l’Interruption Médicale de Grossesse. Elle est envisagée lorsque l’embryon ou le fœtus présente une maladie ou une malformation grave, ou encore si la santé (physique ou psycho-sociale) ou la vie de la mère/personne est mise en danger si la grossesse se poursuit. Un comité de médecins peut alors autoriser l’interruption de la grossesse, même après le délai légal d’IVG.



Quel que soit ton statut : mineur-e, majeur-e, avec ou sans papiers, avec ou sans sécurité sociale, avec ou sans mutuelle… L’IVG est un soin urgent et gratuit pour toute personne en France. Parfois en passant par des professionnel-le-s en dehors de l’hôpital ou de centres de santé, tu pourras avoir des frais à avancer (sauf si tu es mineur-e), mais ils seront 100% remboursés.


Si tu es mineur.e, c’est également TA décision, tes deux seules obligations sont :

  • Un entretien préalable avec un.e conseillère conjugale et familiale ou un.e psychologue, pour s’assurer que tu as toutes les informations nécessaires et que tu peux prendre ta décision librement. On te donnera une attestation, indispensable pour pouvoir accéder à l’IVG. Si tu es majeur.e, cet entretien n’est pas obligatoire mais tu peux le demander!
  • Être accompagné.e par une personne majeure : ami.e, membre de la famille, un adulte de confiance de ton établissement scolaire… Si personne de ton entourage ne peut t’y accompagner, contacte le Planning Familial le plus proche, des bénévoles peuvent t’accompagner ! (carte TPAT).


En France, près de 40% des femmes auront recours à l’IVG au moins une fois dans leur vie. Avoir recours à une ou des IVG ne rend pas stérile. Avoir recours à l’IVG ne cause pas de traumatismes ou de troubles psychologiques. On peut se sentir mal ou triste après une IVG, comme on peut au contraire se sentir bien et soulagée. Ça dépend de chaque personne et de la manière dont la décision a été prise, le soutien qu’on a reçu, etc.

 


IVG mon corps mon choix
icone arbre

Avortement, les informations utiles

Des réponses ici !
bulle

LES ADRESSES

Trouve les coordonnées de professionnel·le·s de santé, centres de dépistage et de santé et des associations que tu peux aller voir en toute sécurité, classés par thèmes.
Cette liste est non-exhaustive : tou·te·s les médecins généralistes, gynécologues et sages-femmes sont habilité·e·s pour te recevoir sur les questions de santé sexuelle, mais celles et ceux qui sont référencé·e·s ici ont accepté de faire partie de l'aventure !

FOIRE AUX
QUESTIONS
fleche gauche
citation

Comment se passe un avortement ? Est-ce que c’est dangereux ? Combien de fois on peut avorter dans sa vie ?

Quand on est enceinte et qu’on ne souhaite pas poursuivre la grossesse, on peut avorter, c’est la loi, quel que soit l’âge et la situation. L’avortement ne peut cependant se pratiquer, en France, que jusqu’à 14 semaines d’absence de règles (3 mois de grossesse environ). Environ 1 femme sur...

En savoir plus

On m’a dit que les femmes qui avortent sont ensuite traumatisées et qu’on pouvait devenir stérile… C’est vrai tout ça ?

Alors, pour commencer : NON, l’avortement ne rend pas stérile. Aujourd’hui, la procédure est sûre et sécurisée (on est loin du temps des femmes qui devaient utiliser un cintre, du moins en France), et ce même si on avorte plusieurs fois !Après, la façon de vivre l’avortement varie en fonction...

En savoir plus

Voilà, j’ai 17 ans et je suis enceinte. Je veux avorter mais mes parents ne comprendraient pas mon choix. Je peux ne rien leur dire ?

Oui, complètement !C’est tout à fait possible d’avoir recours à un avortement sans en informer ses parents, même (surtout) si on est mineure. Et tous les coûts seront pris en charge ! Les deux seules obligations sont un entretien psychosocial pré-IVG et d’être accompagnée par une personne majeure...

En savoir plus

Je viens d’apprendre que je suis enceinte, mais je ne suis plus dans les délais pour avorter en France. Je peux aller dans un autre pays ?

La première chose à savoir, c’est de savoir à quel nombre de semaines d’absence de règles (aménorrhées) tu en es. En France, on ne peut plus avoir recours à l’avortement au-delà de 14 semaines d’aménorrhées. Mais il est tout à fait légal de se rendre dans un autre pays qui a un délai plus long,...

En savoir plus

Je suis enceinte. On m’a dit qu’il y avait deux méthodes pour avorter : laquelle est la mieux ?

Tu t’es bien renseignée : il y a effectivement deux méthodes pour une interruption volontaire de grossesse. Mais il n’y en a pas une meilleure que l'autre, en fait ça dépend de chaque personne, et d’à combien de semaines de d’absence de règles tu en es :La méthode médicamenteuse : chez un·e...

En savoir plus

Pourquoi certains pays n’autorisent pas l’avortement ?

Dans le monde, seulement 56 pays autorisent l’avortement sans aucune condition, dont la France. La plupart des autres l’autorisent à condition que la vie de la femme enceinte soit en danger, ou qu’elle puisse prouver qu’elle a été victime de viol. Une poignée de pays l’interdisent totalement,...

En savoir plus
Cette page m'a été utile ?
Cacher la page