Je veux poursuivre la grossesse

Majeur.e ou mineur.e, si tu souhaites poursuivre ta grossesse, tu as le droit. Personne ne peut décider pour toi, cette décision t’appartient ! Si tu as fait le choix de poursuivre, tu peux ensuite réfléchir à plusieurs choses :


  • Faire le point sur tes droits : est-ce que j’ai mes propres papiers, une carte vitale à mon nom… ? pour pouvoir prendre rendez-vous si tu le souhaites pour faire ce qu’on appelle “l’échographie précoce”. Elle permet de vérifier comment se passe la grossesse.
  • Faire le point sur ta situation personnelle aussi :  est-ce que la grossesse est compatible avec tes projets personnels, comment t’orienter, est-ce que tu auras besoin d’être entouré-e, est-ce que tu sais vers qui demander de l’aide si besoin... ?

Les démarches administratives


Plusieurs démarches sont à effectuer auprès de la CAF et de la Sécurité Sociale pour avoir accès à des aides.

Pour ça, il faut faire une déclaration de grossesse. Cela permet la couverture sociale à 100% à partir du 6e mois de grossesse et jusqu’à 12 jours après l’accouchement et des aides à la naissance! 

Lors de la première consultation médicale pour ta grossesse, le médecin remplira avec toi le formulaire à envoyer à la CAF et la Sécu. Si possible, essaie de le faire avant la 15e semaine de grossesse, après, c’est plus compliqué !

 

Pendant la grossesse, des rendez-vous te seront proposés régulièrement pour faire un suivi et s’assurer que tout se passe au mieux. Tu peux faire ton suivi de grossesse dans la maternité que tu as choisi et où tu t’es inscrit.e, ou dans les services de PMI (Protection Maternelle et Infantile). 


Si tu veux aller jusqu’au bout de la grossesse, mais que tu ne souhaites pas devenir parent, tu peux faire ton suivi de grossesse et accoucher anonymement, c’est-à-dire accoucher dans le secret

Pendant deux mois, l’enfant est en pouponnière, et tu as le droit de changer d’avis si tu le souhaites. Après, l’enfant pourra être adopté.e : tu ne pourra plus être reconnue comme parent de l’enfant ou l’élever, mais pourras toujours donner des informations sur son identité si tu en as envie. Tu peux laisser un dossier que l’enfant pourra consulter une fois majeur-e.


Si tu souhaites plus d’infos sur l’accouchement sous secret, il vaut mieux contacter le service social de la maternité où tu prévois d’accoucher, pour avoir plus de renseignements. Tu peux tout à fait ne pas donner ton prénom et ton nom au service social,  en précisant que tu souhaites rester anonyme, pour un accouchement dans le secret.



Et après ?

Après la grossesse, plusieurs professionnel-le-s,  structures ou associations peuvent t’aider et t’accompagner dans les premiers pas de la parentalité. Pas de stress si tu ne te sens pas submergé-e par un instinct parental, être parent ce n’est pas inné, ça s’apprend. 

Je suis la-le partenaire :

Si tu as décidé de t’impliquer dans la grossesse, tu peux être présent-e aux rendez-vous de suivi!

Jusqu’à 3 absences sur le temps de travail sont autorisées pour venir aux examens médicaux en lien avec la grossesse.


Débuter le suivi de la grossesse

Les infos utiles

LES ADRESSES

Trouve les coordonnées de professionnel·le·s de santé, centres de dépistage et de santé et des associations que tu peux aller voir en toute sécurité, classés par thèmes.
Cette liste est non-exhaustive : tou·te·s les médecins généralistes, gynécologues et sages-femmes sont habilité·e·s pour te recevoir sur les questions de santé sexuelle, mais celles et ceux qui sont référencé·e·s ici ont accepté de faire partie de l'aventure !