Le Planning Familial !
te répond !

Cyberviolences

Le cyberharcèlement est une violence intentionnelle et répétée émise à l’encontre d’une personne, en utilisant les nouvelles technologies, perpétrée par un ou plusieurs individus (que ceux-ci se concertent ou non).


On utilise souvent des mots anglais pour parler de cyberharcèlement et de cybersexisme : revenge porn, slut shaming, dickpic (imposée)…

Le cyber harcèlement peut prendre plusieurs formes: insultes, tentatives d’intimidation, menaces, propagation de rumeurs, piratage de comptes, usurpation d’identité sur le web, publication de photos intimes d’une personne sans son consentement, création sur les réseaux d’un groupe, d’une page ou d’un sujet de discussion contre une personne.  Tous ces actes sont punis par la loi, tous.





N’oublie jamais : faire circuler sur Facebook, Snapchat, etc., des rumeurs, des insultes, ou même des photos, visant à faire du mal à une personne peut avoir des conséquences dramatiques pour les personnes qui en sont victimes : anxiété, baisse de l’estime de soi, dépression, et même tentative de suicide. Les conséquences sont réelles même lorsque les actes se passent sur les réseaux sociaux.


Tu as envoyé ou posté une photo de toi (sans caractère sexuel) sur un réseau social, et tu te fais harceler ou insulter ? Garde bien en tête que ce n’est pas ta faute, tu n’es pas responsable de ça parce que tu as diffusé une photo de toi. Ça, c’est légal. Harceler et insulter, ça ne l’est pas. 




Tu voudrais envoyer une photo de toi à caractère sexuel à quelqu’un·e ?

Demande-lui la permission, avant… Sinon, tu l’exposes à une image à caractère sexuel sans son consentement, et ça, c’est puni par la loi !


Ta/ton partenaire (ou qui que ce soit d’autre) te demande de lui envoyer une photo intime de toi ?

Déjà, tu peux en avoir envie ou pas. C’est à toi de décider ce que tu lui envoies et comment, il n’y a aucune obligation. De plus, on ne t’apprendra sans doute rien en rappelant qu’une fois la photo envoyée, tu ne la maîtriseras plus, et elle pourrait être diffusée sans ton accord. Mais ça vaut le coup de le garder en tête ! 



Quelques conseils


Si tu veux te sentir plus tranquille, tu peux :

  • prendre une photo qui ne permet pas de t’identifier, où on ne voit ni ton visage ni des éléments qui permettraient de te reconnaître (un tatouage par exemple),
  • penser à effacer la photo de ton téléphone, pour ne pas que quelqu’un d’autre que toi ne tombe dessus ! 

En cas de harcèlement en ligne, ne reste pas seul·e avec ça !


Parles-en à des personnes de confiance, ami·e·s, parents, professeur·e·s, infirmier·e·s scolaires… Si tu le peux, garde des preuves, fais des screenshots.


Il existe deux numéros anonymes et gratuits que tu peux appeler pour obtenir une écoute et de l’aide sur les démarches à entreprendre :  

  • N° Vert « Non au harcèlement » (du lundi au vendredi, de 9h à 20h et le samedi de 9h à 18h) au 3020
  • Net-Ecoute, pour les mineur·e·s (du lundi au vendredi, de 9h à 19h) : 0800 200 000 
  • Tu peux dialoguer en direct avec Net-Ecoute
  • Si tu es mineur·e, tu peux faire un signalement à Net-Ecoute via ce formulaire

Tu peux aussi consulter le site du collectif Féministes contre le cyberharcèlement ou leur compte instagram @vscyberh pour plus d’informations.


Cyberviolences, comment agir ?

Des réponses ici !

LES ADRESSES

Trouve les coordonnées de professionnel·le·s de santé, centres de dépistage et de santé et des associations que tu peux aller voir en toute sécurité, classés par thèmes.
Cette liste est non-exhaustive : tou·te·s les médecins généralistes, gynécologues et sages-femmes sont habilité·e·s pour te recevoir sur les questions de santé sexuelle, mais celles et ceux qui sont référencé·e·s ici ont accepté de faire partie de l'aventure !

Cette page m'a été utile ?
Cacher la page