Les méthodes naturelles


Les méthodes "à l'ancienne"




Elles permettent d'estimer la date de l'ovulation, afin de définir des périodes d'abstinence (ou d'utilisation d'un préservatif à chaque rapport), quand il y a le plus de risques de débuter une grossesse. Ces méthodes étaient souvent utilisées avant 1975 quand la contraception était encore illégale et qu'il était difficile de s'en procurer. Il fallait ruser !


Il s'agit par exemple de prendre sa température tous les jours, et voir quand elle augmente, ce qui est signe d'ovulation (...ou de grippe ! C'est pour ça que ce n'est pas très fiable...). Parmi ces méthodes, il y a aussi celle consistant à examiner les glaires cervicales (qui se trouvent dans le vagin)  : lorsqu'elles sont claires, élastiques et abondantes, c'est aussi signe d'ovulation. Enfin, il y a aussi la méthode du "calendrier" : il s'agit d'estimer la date d'ovulation en sa basant sur la durée des cycles précédents... mais on n'a pas toujours des cycles très réguliers !


La méthode du "retrait"




Elle consiste à ce que la personne ayant un pénis se retire du vagin juste avant l'éjaculation. Cette méthode est en apparence pratique puisqu'elle évite a priori d'avoir du sperme dans le vagin, et en plus elle ne coûte rien. Mais attention, même si elle permet de réduire un petit peu les risques de grossesse, elle n'est pas si fiable qu'elle en a l'air. En effet, le pénis sous le coup de l'excitation va produire quelques gouttes de lubrifiant (un peu comme la mouille), qui peut contenir quelques spermatozoïdes, c’est ce qu’on appelle le liquide pré-séminal. Conclusion, une pénétration qui ne va pas jusqu'à l'éjaculation peut donc quand même amener des spermatozoïdes dans le vagin. C'est pareil si on ne met pas un préservatif après le début d'une pénétration non protégée. On ne peut donc pas compter seulement sur cette méthode si une grossesse n'est pas envisageable !

Le sexe sans pénétration vaginale


Les risques de grossesse sont les plus hauts lorsqu'on pratique du sexe avec une pénétration/un contact pénis-vagin (le vagin n'étant pas "passif" dans la pénétration, on parle aussi de circlusion pour qualifier son action !).

Il y a d'autres pénétrations possibles si on le souhaite, avec la bouche ou les doigts. Il faut toutefois faire attention à bien avoir les mains propres, notamment si on a été en contact avec le pénis de l'autre ou du sperme juste avant. Dans tous les cas, il faut quand même faire attention à ce qu'il n'y ait pas de sperme trop proche de la vulve ou l'entrée du vagin, ou un contact rapproché entre la vulve et le pénis. En effet, même sans pénétration, des spermatozoïdes peuvent remonter le long du vagin et potentiellement provoquer une grossesse.
 

Cette page m'a été utile ?
Cacher la page