Le Planning Familial !
te répond !

FAQ Contraception d'urgence

FAQ

La pilule du lendemain (ou plutôt LES pilules du lendemain, il existe deux molécules selon quand on la prend), c’est un contraceptif oral qu’on utilise après un rapport sexuel sans contraception afin d’éviter une grossesse. Il faut la prendre le plus vite possible après le rapport, au maximum 5 jours. C’est pour ça qu’on l’appelle plutôt contraception d’urgence : il ne faut pas attendre le lendemain, on peut même la prendre tout de suite après le rapport non protégé !

La contraception d’urgence va bloquer l’ovulation : si des spermatozoïdes sont présents, il ne pourra pas y avoir de fécondation. Sauf si l’ovulation a déjà eu lieu, mais on ne peut pas en être sûr-e. C’est pour ça qu’il faut la prendre le plus vite possible : elle est efficace à 95% dans les 24 heures suivant le rapport, puis son efficacité diminue.

Pour les personnes qui ont un IMC élevé, certaine-s professionnel-le-s pensent que la pilule Norlevo serait moins efficace; il est donc conseillé de prendre EllaOne. Les études scientifiques n’ont pour le moment rien prouvé, parles-en avec le/la pharmacien·ne.

Pour info, la contraception d’urgence est gratuite pour les mineures, sans besoin de montrer sa carte d’identité ou une carte de sécurité sociale. Pour les majeures, elle est prise en charge si on a une ordonnance, sinon elle coûte entre 7€ et 20€ (selon qu'on prend Norlevo ou EllaOne, cette dernière étant efficace jusqu'à 5 jours après le rapport). On peut se la procurer en pharmacie ou en centre de planification (pour les mineures), et quelqu'un·e peut aller la chercher pour sa partenaire.

Rassure-toi, il n’y a pas de danger !

Il faut juste que tu surveilles tes règles dans les semaines qui viennent : vu que la pilule du lendemain repousse l’ovulation, ton cycle va être déréglé, et tes règles vont arriver n’importe comment. En cas de retard ou de doute, n’hésite pas à faire un test de grossesse pour être sûre ! Un·e médecin, un·e sage-femme ou un Centre de planification peuvent te prescrire un test de grossesse par prise de sang pour lever le doute.

 Enfin, n’hésite pas à parler à quelqu’un de ton « mois un peu compliqué », par exemple lors d’une permanence du Planning Familial le plus proche de chez toi, ou bien ce tchat  !

Alors, déjà, pas de panique, on respire un bon coup ! Plusieurs pistes s’offrent à toi :

  • En cas de rapport sexuel non protégé (à cause d’un oubli de pilule, capote qui craque ou autre), tu as 72 heures pour prendre « la pilule du lendemain » (ou “contraception d’urgence”) appelée Norlevo. Comme ton rapport non protégé date d’hier soir, tu es dans ce cas ! Plus tu la prendras tôt, plus elle sera efficace. Comme tu es mineure, tu peux la demander gratuitement en pharmacie, et sans ordonnance (si tu avais été majeure, la pharmacie te l’aurait délivrée au coût de 6/8 €). On peut aussi la trouver dans un Centre de planification, et dans certaines infirmeries scolaires !
  • Au-delà des 72 heures, et jusqu’à 120 heures (soit 5 jours) après le rapport non protégé, il existe deux autres contraceptions d’urgence : une autre sorte de « pilule », appelée EllaOne, et la pose d’un dispositif intra-utérin au cuivre (aussi appelé stérilet). Pour ça, il faut que tu vois un·professionnel·le de santé (médecin/sage-femme) pour avoir une prescription, en libéral ou dans un centre de planification. Regarde sur la carte !

Oui, tu peux ! La testostérone réduit ta fertilité mais elle ne la diminue pas entièrement, et ça ne peut pas remplacer une contraception. Il n'y a aucune contre-indication pour prendre quelque type de contraception avec un traitement hormonal, même celles avec des œstrogènes ou de la progestérone, mais si ce n'est pas quelque chose que tu souhaites faire, parles-en avec un·e médecin ou gynéco pour trouver le moyen de contraception qui te convient.

Le/la pharmacien·ne n'a pas le droit de te demander ta carte d'identité ou ta carte vitale quand tu vas chercher une contraception d'urgence. Il ou elle doit s'assurer que la contraception hormonale d'urgence est le moyen adapté, et te posera des questions pour savoir.

Pour le prix, il est spécifié qu'elle est gratuite pour les jeunes filles mineures, donc ça dépend probablement des personnes sur qui tu vas tomber et de leur ouverture sur la transidentité. Si jamais on te la refuse, et si tu peux, n'hésite pas à le signaler au Planning Familial près de chez toi.

Cette page m'a été utile ?
Cacher la page